Votre chauffage au gaz en toute sécurité

securite de votre installation au gaz

Connaître et faire entretenir votre installation au gaz est la règle essentielle de sécurité. Découvrez dans cet article quelques consignes à appliquer.
 

Premier point : vous devez connaître votre installation !

Pour commencez, renseignez-vous sur l’emplacement du robinet d’arrivée générale de gaz dans votre habitat.

En effet, pour les coupures temporaires ou si un accident survient, vous devez être en mesure d’accéder rapidement et facilement à ce robinet. Le plus souvent, il se trouve à proximité de votre compteur de gaz.

Si vous résidez dans un habitat collectif, les compteurs de tous les locataires peuvent être regroupés.

Assurez-vous donc que votre compteur est bien identifié comme tel, et si ce n’est pas le cas, demandez à votre fournisseur de gaz de vous indiquer le vôtre afin de pouvoir l’identifier avec une petite étiquette. Ainsi, vous ne ferez pas d’erreur si un jour vous avez besoin de couper le gaz chez vous !

Règle d’or : avant d’ouvrir le robinet après une coupure, tous vos appareils doivent être bien fermés pour empêcher une fuite de gaz potentielle de se manifester.
 
faites appel a des professionels
 

Deuxième point : l’entretien.

 
Que cela soit pour l’installation, le contrôle ou l’entretien de votre installation, pensez à faire appel à un professionnel afin de garantir la sécurité de votre système.

En passant par quelqu’un d’expérience, vous pourrez profiter de ses conseils, et le respect de la réglementation est garanti à 100%. Par mesure de sécurité, cet entretien devra être réalisé au moins une fois par an, conformément à l’arrêté du 2 août 1977.

À quoi servira ce contrôle annuel de votre installation ? Il aura divers rôles et avantages, tels que :

1) Offrir une meilleure longévité à vos équipements
2) Les normes de conformité en vigueur seront obligatoirement
appliquées
3) Limiter les pannes
4) Privilégier l’environnement : réduction assurée des émissions de gaz à effet de serre !
5) Optimisation du fonctionnement de la chaudière
6) Une économie pouvant aller jusqu’à 12% de votre consommation de gaz.
 
Si vous vous absentez en hiver et que vous coupez votre chaudière, n’oubliez pas de vérifier qu’elle est protégée contre le gel. Sinon, faites faire les modifications nécessaires par votre installateur.
 
chaudiere a gas entretien par un professionel
 

Troisième point : qui s’occupe de l’entretien ?

 
L’entretien de cette installation est de la responsabilité du propriétaire et du locataire. Quoi qu’il arrive, une vérification et un contrôle doivent être faits pour un fonctionnement en toute sécurité.

Si vous dérogez à vos responsabilités, votre installation au gaz naturel pâtira d’un mauvais entretien et pourra provoquer une intoxication au monoxyde de carbone.

Pour écarter les risques, suivez les consignes de sécurité d’entretien et de fonctionnement.

Régulièrement, faites vérifier la tuyauterie fixe, la ventilation de votre domicile, les raccordements des appareils de cuisson, et la combustion de vos équipements. Au moins une fois par an, le conduit de cheminée de la chaudière doit être vérifié et nettoyé.

En tant que propriétaire bailleur, il est de votre devoir de vous assurer du bon entretien de l’installation au gaz, et de la chaudière ou chauffe-eau. Si la vérification révèle des dysfonctionnements ou une usure trop importante de l’appareil, vous devrez le remplacer !

En tant que locataire, soyez attentif lors de l’état des lieux à ce que votre propriétaire ait procédé à une vérification des conduits de cheminée et des équipements au gaz.
 

Quatrième point : les pratiques à mettre en place.

 
Un système au gaz nécessite une sécurité sans faille, et une utilisation ainsi qu’un entretien convenables des équipements.

Si vos installations nécessitent des travaux, faites appel à un professionnel.

Celui-ci devra, une fois les travaux terminés, vous remettre un certificat de conformité aux normes en vigueur concernant l’installation du gaz, qui attestera que les travaux sont conformes à la législation. Selon les manœuvres effectuées sur votre équipement, le certificat délivré ne sera pas le même. Le modèle 2 concerne la première installation ou une rénovation. Le modèle 4 est utilisé pour le remplacement d’une chaudière à gaz. Conservez bien ce certificat, et en cas de déménagement, transmettez-le afin que le nouveau locataire en prenne connaissance.

Dans votre cuisine, il existe quelques bonnes pratiques à appliquer pour veiller à rester en sécurité.

Les voici :

Sur vos brûleurs, mettez en place un système de sécurité de flamme. Ainsi, il peut contrôler la présence de la flamme en permanence, et couper l’arrivée du gaz en cas d’accidents tels qu’un débordement de casserole ou un courant d’air, susceptibles de l’éteindre.

Nettoyez vos brûleurs de manière régulière. Si les orifices sont encrassés, le brûleur risque de s’éteindre.

Les tubes souples qui servent au raccordement ont une date limite d’utilisation. Veillez à les vérifier et les respecter. Si le tube est abîmé ou défectueux, changez-le le plus vite possible.

Faites en sorte que les tubes de raccordement de vos appareils de cuisson vous soient accessibles sur toute leur longueur, et tenez ces tubes éloignés d’une source de chaleur (par exemple, un radiateur).

Enfin, veillez à la ventilation de votre domicile !

Dans la mesure du possible, essayez d’aérer votre logement 10 minutes par jour. Cela vous aidera à renouveler l’air et à empêcher l’humidité de s’installer, en plus de permettre à votre chaudière de fonctionner correctement grâce à une atmosphère plus saine.

Une bonne aération permet également une meilleure combustion pour votre chaudière, et écarte le risque d’une fuite de monoxyde de carbone. Cette dernière peut provoquer une intoxication allant des maux de têtes à la perte de connaissance, voire la mort. La pièce dans laquelle votre chaudière est installée en particulier aura besoin d’être aérée et ventilée constamment.

Vos grilles d’aération (entrées et sorties) doivent être parfaitement dégagées. La VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) peut vous aider à faire circuler l’air en permanence, en plus des grilles d’aération d’origine.
 

Suspicion de fuite de gaz : que faire ?

 
À l’origine, le gaz n’a pas d’odeur. Mais afin de pouvoir détecter rapidement les fuites, une odeur particulière, bien connue de tous, lui a été ajoutée. Si vous la sentez, voici quelques réflexes à avoir impérativement.

• Si vous fumez, éteignez votre cigarette.
• Aérez la pièce concernée par l’odeur de gaz, ouvrez les fenêtres et les portes.
• Fermez l’arrivée de gaz à l’aide durobinet.
• Ne provoquez aucune étincelle (il ne faut pas utiliser vos appareils ni appuyer sur un interrupteur : téléphone, ascenseur, lampe de poche, sonnette, etc.)
• Appelez les pompiers, à l’extérieur de chez vous.
• Attendez l’autorisation du personnel compétent avant de retourner à l’intérieur.

fuite de gaz dans votre maison

En plus des pompiers, vous pouvez également appeler le service de dépannage de votre fournisseur de gaz. Dans la majorité des cas, ce service est disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Vous pourrez trouver son numéro sur votre facture. Référez vous à cet article pour connaitre les bons reflexes en cas de fuite !

En conclusion, gardez en tête que votre sécurité est la priorité numéro 1, et qu’elle passe par un entretien sérieux et régulier de vos équipements, que vous ferez effectuer par des professionnels qualifiés.

No response yet on Votre chauffage au gaz en toute sécurité

Leave a comment

You must be logged in to post a comment.